Réflexions pour 2015

Christine Stegling, Directrice exécutive de l'Alliance, mène une réflexion sur les progrès accomplis en 2015, les défis à venir et la façon dont nous comptons les relever.

L'année 2015 a été la troisième année de mise en œuvre de notre stratégie pour 2013-20 « VIH, santé et droits : soutenir l'action communautaire » qui allie les efforts de l'Alliance mondiale pour faire advenir un monde sans sida.

reflectionsL'Alliance a accompli d'excellents progrès en 2015, avec la réalisation de 13 sur 14 de nos étapes importantes dépassées, parmi lesquels l’on dénombre 1,3 million de services de prévention du VIH fournis aux personnes les plus exposées au risque du VIH, soit une hausse de 30 % par rapport à l'année précédente et près de 1,2 million d'adultes et d'enfants ont été enregistrés dans les services de soins et de traitement du VIH, soit une augmentation de 29 % depuis 2014. Pour consulter plus de résultats, veuillez cliquer ici.

L'année a marqué le démarrage d'une nouvelle ère vers l'éradication du sida. En septembre 2015, l'ONU a adopté les Objectifs de développement durable (ODD). L'Alliance a travaillé en étroite collaboration avec de nombreuses autres entités afin de s'assurer que le VIH fait partie intégrante d'un nouvel objectif sanitaire visant à promouvoir la santé et le bien-être pour tous, avec une cible spécifique visant l'éradication du sida à l'horizon 2030.

Toutefois, nous sommes à un tournant décisif dans la riposte mondiale au VIH et une Alliance forte est essentielle pour s'attaquer à ces défis. Notre mission est loin d'être terminée.

Chaque jour, nous sommes confrontés à une dure réalité : des milliers d'adolescents et de jeunes sont infectés ; des hommes homosexuels et des hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes, des personnes transgenres, des consommateurs de drogues et des professionnel(le)s du sexe ne disposent souvent d'aucun espace sûr, ni d'aucun soutien et de nombreuses personnes vivant avec le VIH meurent, en raison du fait qu'elles ont peu ou pas d'accès à un traitement. Nous pensons que le VIH constitue toujours une crise mondiale, mais avec la diminution du soutien financier et la le manque de volonté politique, il est essentiel que nous mettions l'accent sur la création d'une Alliance qui est prête pour l'avenir.

Au début de l'année 2016 nous avons actualisé notre stratégie - en fixant de nouveaux objectifs mesurables et en recentrant nos efforts sur la base des enseignements que nous avons tirés des trois premières années. Notre programmation continuera de se focaliser sur les communautés les plus marginalisées qui paient le plus lourd tribut à l'épidémie. Nous allons nous assurer que nous travaillons dans les pays où la pandémie est plus grave et la riposte est insuffisante. Nous allons nous atteler à faire en sorte que tous ceux qui en ont besoin bénéficient d'un traitement antirétroviral qui leur sauvera la vie et soient ensuite soutenus et encouragés afin d'avoir une longue espérance de vie, en pleine santé et en toute indépendance.

Nous apporterons des ajustements à notre façon de travailler. Nous approfondirons notre solide partenariat mondial. Il s'agit d'un partenariat qui est fondé sur la solidarité et le respect mutuel, qui respecte les principes du leadership et de la responsabilité partagée du Sud. Nous renforcerons les partenariats existants et initierons de nouvelles manières de nouer des partenariats qui sont transparentes et apportent de la valeur ajoutée. Si nous réalisons cela, je suis certain que nous pouvons créer une Alliance qui peut fournir ce dont les communautés ont besoin.

Au cœur de la stratégie se trouve l'ambition de susciter des populations en bonne santé, des systèmes sanitaires et communautaires plus robustes et des sociétés inclusives et engagées.
L'année à venir sera essentielle dans le travail visant à réaliser notre ambition, mais grâce à votre soutien continu, nous pensons y arriver.

ChrissiChristine Stegling
Directeur Exécutif